En cours à l'atelier



"Champs autonomes"

Qu'il s'agisse de patrimoine oublié,  d'habitat délaissé ou de paysage solitaire, la série  "Champs autonomes" parle d'espaces bousculés, délaissés.
Les toiles dévoilent  des endroits chargés de souvenirs souvent en proie à une végétation qui reprend ses droits.
Omniprésence de la nature, absence de l'Homme : l'esthétique de l'abandon apparait  ici  comme un univers poétique où la temporalité devient  source d’inspiration.
A l'image de leur altération, le traitement pictural reste inachevé.
C'est par  l'utilisation  de coulures et de tâches, de recouvrements et de fondus colorés que se traduisent la notion de passage à l'état sauvage et ma fascination pour ces endroits hors du temps.
Fin d'une histoire ou commencement d'une nouvelle... 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Nouvel atelier

Doucement septembre...